• Google Clean
  • Twitter Clean
  • Facebook Clean

"De ceci on en parle seulement avec les lapins"

as eu sa première en août 2017 à Huy. Plusieurs étapes ont été montrés à la Roserai et l'Espace Senghor devant un jeune public. Ce spectacle est aussi en néerlandais. 

-De ceci on en parle seulement avec les lapins-

Le Lapin est grand, porte une combinaison argentée, brillante. Sur sa tête une guirlande lumineuse formée en oreilles de lapin.

C’est un lapin, ou du moins il se sent comme un Lapin. Il se présente, il présente son quartier, son immeuble. Et Nico. Nico est son voisin et avec lui le lapin peut parler.

Son voisin parle beaucoup, et il dit des choses assez incompré- hensibles mais qui restent dans la tête. Par exemple :  

 

« Tout peut aussi être son contraire », « Tu es toi même ton propre pire ennemi »,

« Tu es bizarre, (mais d’une manière positive) ».

 

Le Lapin est un penseur qui ne sait pas encore penser.

Son cerveau ne lui sert à rien. Il est trop sensible, ses oreilles sont trop grandes et il a trop peur!

Peur des autres. Peur de soi même. Peur de son école (là où se trouvent les gens beaux, sympas et socialement compétents).

Peur de penser. Peur de dire des choses.

Il aimerait être un ours polaire, le contraire d’être un lapin, pour n’avoir peur de rien, pour pouvoir se camoufler dans la neige dans une léthargie carnivore, ne plus avoir d’ennemis.   

A travers les grandes maquettes qui représentent son école, son quartier, son immeuble…son cerveau, le Lapin reconstitue le voyage de ses questionnements.

 

Il faudra toute la pièce, les phrases mystérieuses de Nico, des guitares électriques, et des manipulateurs d’objets pour que le Lapin arrive au bout de ses pensées angoissées . 

***

Avec :

Vanja Maria Godée, Emilia Tillberg, Anja Tillberg & Sarah Testa

Musique :

Erik Heestermans & Jeroen Van der Ven

Lumière/Vidéo :

Bas Devos

Regard extérieur et mise en scène : Sarah Testa

Régie/technique : Vincent Tandonnet

Assistante en scénographie :

Sarah Gilson